le voyage

j’arrive à contrôler

mon envie de grandir

pour finir enrôlé

dans le souk d’Agadir

puis tout ça recommence

il faudrait que j’y pense

toujours plus encore loin

j’suis malade j’ai des soins

et enfin il faudrait

raconter  toute sa vie

et si on était prêt

d’une journée sans la nuit

Publicités
le voyage

l’oubli dans la terre

un jour je m’établis

dans un lieu pour l’oubli

et quoi d’autre je ferai

je sais pas si j’suis prêt

à fouler les herbes fraîches

à goutter l’air plus tendre

je crois qu’après ça j’ouvre

la terre avec une bêche

c’est fou c’que je dérive

je contemple mon espace

et sans avoir de trêve

je rêve que je trépasse

 

 

l’oubli dans la terre

un essai

comme des jolis chaussons

habillent des pieds quelconques

l’apparence  est dans son

spectacle de lumière donc

c’est comme ça que je sais

si ceci c’est l’essai

car pour dire quelque chose

il faudrait savoir qu’on ose

et pour tenter d’apprendre

cette chance qui est de tendre

vers l’objet qui fait sens

il faut dire oui j’y pense

un essai

le rêve du froid

un jour j’irai passer

tout près sans me casser

je rigole, c’est pas drôle

de voyager vers le pôle

c’est que le temps froid m’appelle

j’ai un sac et une pelle

tout ça n’est qu’un doux rêve

je suis qu’un amateur

je songe à un tracteur

pour qu’enfin je me lève

ce qui revient à dire

que je ne sais quoi faire

à part peut-être écrire

comme un ultime repère

 

le rêve du froid

faire confiance

un jour je fais confiance

vraiment à c’que je pense

pour le moment j’en suis

à la moitié, j’m’ennuis

le verre de mes lunettes

en essayant de voir

si ma vision est nette

tout ça avant le soir

car après le repas

je risque de défaillir

de faire défaut en cas

de craindre que j’ai failli

faire confiance

le rêve de crever

je ne fais qu’un seul rêve

c’est qu’un jour pouvais faire

n’importe quoi si j’crève

ce n’est pas encore clair

ça ne dépend que d’moi

et même si j’ai la foi

ça m’empêche pas d’avoir

des pensées sans espoir

et que faire dans ce cas

serais je indifférent

au moment du trépas

ou bien tellement vibrant

le rêve de crever

vivre son âge

la vie passe heureusement

on ne reste pas bloqué

quand on est attaqué

on bouge plus facilement

ainsi ira la vie

depuis toujours suivie

par les générations

d’humains en pleine action

pour construire une cité

pour détruire des vestiges

pour  vivre pleinement son âge

pour tout faire pour gratter

vivre son âge